iPhone vs Android, du point de vue des risques d’espionnage

0
189


Le Washington Post revient sur le piratage de l’iPhone de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, et ce pourquoi la façon qu’a Apple de sécuriser ses smartphones a pu, paradoxalement, y contribuer.

Alors qu’Android dénombre plus de bugs et de vulnérabilités, parce qu’il en existe de nombreuses versions, déployées sur une multitude de terminaux de marques différentes, il n’existe pas de « place centrale » où ils pourraient être corrigés une fois pour toutes, nonobstant le fait que les vendeurs mettent souvent du temps à déployer les correctifs de sécurité.

A contrario, Apple a tout centralisé, rendant les corrections plus simples et rapides à déployer. Si cette centralisation rend a priori plus difficile le piratage d’un iPhone, a contrario, les hackers qui auraient identifié une faille ou un 0day auraient plus de facilité à pirater n’importe quel iPhone.

Et ce, d’autant plus que si Android laisse les chercheurs tester ses fonctionnalités de sécurité, Apple préfère la sécurité par l’obscurité.



Source link